Canon à paysage | Installation

Cette installation extérieure est un volume parallélépipédique ouvert, tourné vers l’étendue dont il semble prélever un fragment. Réalisé en métal ajouré selon un motif en trompe l’œil, créant une géométrie flottante, il fonctionne comme une porte permettant un raccourci vers le lointain. Il produit une aspiration vers l’étendue et invite l’imaginaire à un plongeon immobile.

Photo : Matthieu Malaud

Image : A.Couprie
Patron d’une version du canon
Principe géométrique d’ajourage des parois
Croquis
Croquis initiaux du projet
 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *